Trafic

photo : Pascal Fellonneau

Une adaptation d ‘Edouard II de christopher marlowe

 

Trafic, réécriture d’Edouard II de Marlowe, est le troisième volet d’un cycle initié avec Senex Blues et Le Sang de Duke, qui exploite des oeuvres anciennes (antiques et élisabéthaines) pour les mêler à des textes et des situations contemporains.
Marlowe raconte l’histoire d’un roi dévoré par sa passion pour son favori, et confronté à ses opposants politiques, décidés à le détrôner. Trafic raconte une histoire de notre monde moderne. Dans une société marchande, où le produit a remplacé la couronne, dealers et drogués s’attachent, au nom de leur rage de plaisir et de domination, à s’aimer, se haïr et se détruire. Si les canons de la tragédie élisabéthaine ne répondent plus exactement aux critères d’une écriture moderne, ils nourrissent la tragédie des héros de Trafic. Dans Edouard II, comme dans Trafic, il faut dévorer l’autre avant qu’il ne vous dévore, vendre avant d’être vendu.

 

photo : Pascal Fellonneau

 

Créer Trafic dans l’espace du TNT, dans cette ancienne usine de chaussures, nous a permis de pousser à l’extrême l’idée de faire du théâtre dans le lieu même où devrait se passer cette fiction ; à savoir un hangar désaffecté. Nous avons reçu les spectateurs dans un lieu squatté, sans décor, ni artifice, n’hésitant pas à créer des brèches dans les murs pour faire rentrer la lumière du jour et les lueurs et les bruits de la ville et du chemin de fer, tout proche.

Lors des reprises, dans des salles traditionnelles, nous avons totalement dépouillé l’espace de ses « oripeaux théâtraux habituels », le traitant lui aussi comme un lieu que les personnages de la pièce auraient pu squatter.

Ecriture et mise en scène
Matthieu Boisset

Distibution
Beatriz Gallizo-Espes
Laurent Machefert
Bruno Freyssinet
Fabrice Scott
David Roger
Mathilde Robidet

Scénographie
Luc Moreau

Lumière
Jean-Luc Dias

Son
Philippe Libier

Administration / Diffusion
Pierre Haramburu

Lieux et dates
TNT – Manufactures de Chaussures. Bordeaux, octobre 1999.
Krakatoa. Mérignac, novembre 1999.
Théâtre Jean Vilar. Eysines, mai 2000.

 

Production dies irae et le TNT-manufacture de Chaussures avec le soutien de la DRAC Aquitaine, du Conseil Général de la Gironde, de l’OARA et des villes d’Eysines et de Mérignac.