Senex Blues

 

Synopsis

Deux personnages : l’homme et l’ombre. Le lieu : des bâtiments en ruines (hangar, grange…). Voix énervées au lointain. Un troisième personnage, une voix, celle de la Furie torturant Tantale, exhorte au meurtre et à la vengeance. Un homme surgit, une main ensanglantée. L’autre, telle une ombre, se glisse, apparaît et disparaît à la faveur des différentes lumières. Ils se rencontrent. Ils sont armés. Ils sont dangereux. L’ombre est venue pour régler un compte : sa vengeance. Leur dialogue sera un duel de mots, de corps et de lames. La musique, le blues, chante leur plainte et répond à la violence de leur lutte.

 

Espace

L’espace de Senex Blues n’est pas défini par un décor mais par la nature même du lieu de représentation. Nous voulons amener spectateurs et acteurs à se rencontrer ailleurs que dans la simple convention d’une salle de spectacle. Pour qu’il se crée un rapport différent entre la scène et la salle, il faut que l’espace soit tout entier lieu de jeu : un lieu ouvert autant aux acteurs qu’au public. Le spectacle n’est fait que de la chair des comédiens et de la lumière qui les éclaire.

Ecriture et mise en scène
Matthieu Boisset

Distribution
Bruno Freyssinet
Laurent Machefert
Nicolas Boisset

Lumière
Cédric Walter

Son
Fred Chapat

Lieux et dates
Marché des Chartrons. Bordeaux, avril 1994.
Château de Villandraut. Gironde, juillet 1994.
Hangar des Bords de Garonne. Bordeaux, mai 1996.

Production Dies Irae